Campus Numérique Francophone de Tunis
Donnons toutes ses chances à l’excellence

 

Accueil du site > CNF de Tunis > Présentation du CNF de Tunis

>>Présentation du CNF de Tunis

Par la mise en réseau de tous les CNF, l’AUF propose à ses établissements membres un puissant outil de partage et de capitalisation des expériences, facilitant la structuration de l’offre pédagogique et scientifique, les échanges, la mise en œuvre de projets interuniversitaires et l’appui aux projets scientifiques. Le réseau des CNF est ainsi, à la fois un réseau humain de compétences, un réseau physique d’implantations adaptées à leur milieu universitaire, un réseau électronique d’échanges pour des services diversifiés, un réseau de partenaires au service du développement, et enfin, un réseau de projets opérationnels et innovants qui s’appuient les uns sur les autres, dans le cadre de la politique générale de l’AUF.

OBJECTIFS GENERAUX DES CNF

- Favoriser dans les établissements du Sud l’appropriation des nouvelles technologies de l’information et de la communication et répondre ainsi à des besoins aigus de formation, de production de contenus pédagogiques, de mise en réseau, de circulation de l’information scientifique et technique.

- Favoriser le co-développement et les partenariats avec les établissements du Nord et du Sud, dans l’optique d’un enrichissement mutuel.

- Accompagner la réflexion des universitaires sur le rôle et la place des technologies éducatives dans l’enseignement supérieur en leur permettant d’expérimenter de nouvelles pratiques pédagogiques.

Un CNF est aujourd’hui composé de :

- salles de formation où étudiants et professionnels en formation continue viennent suivre des formations ouvertes et à distance et des formations professionnalisantes ;

- de moyens humains et techniques destinés aux enseignants produisant du savoir en français, des cours en ligne et des revues électroniques ;

- d’un espace en libre service pour l’utilisation de ressources d’autoformation ;

- d’un système informatique sécurisé permettant la connexion au réseau Internet, en privilégiant la qualité des liaisons et les opérateurs locaux, et en utilisant des logiciels libres ;

- d’un matériel de visioconférence qui permet d’organiser des conférences, des cours, des soutenances de mémoires et de thèses ; de moyens pour assurer des services en information scientifique et technique (IST) : fournitures de documents primaires, accès aux bases de données et gisements d’information, consultations d’ouvrages et de revues.